Coming Out story 2: Il m'a sorti, mot pour mot : « Je le savais déjà et je t'aimerai toujours. »

« Je ne sais pas trop par où commencer... mais ? »

Voilà. J'ai réussi à faire mon « Coming-Out » à l'âge de 18 ans. Comme vous vous en doutez surement, ça s'est mal passé, forcément, puisque je vis avec des parents – religieux. Mais pour être précise, la première fois j'en ai parlé seulement à ma mère. Pour faire court, je révisais avec un ami et ma mère croyait que je couchais avec, j'avais beau lui dire que c'était juste un pote mais elle ne me croyait pas. Du coup dans un accès de colère je lui ai sorti : « Si tu veux tout savoir bah je n’aime pas les mecs anyway mais les filles ! »

Je pense que je n’étais pas assez mature pour entamer une conversation à ce sujet avec ma maman, parce que de UN, j'aurai préférée faire ça autour d'un dîner plutôt que de lui gueuler dessus. Et de DEUX, je n’avais pas les mots pour exprimer ce que je ressentais après ce que je lui ai balancé.

Je me suis juste mise à pleurer. Parce que je savais que ça allait la détruire. Sa réaction ? Je pense que j'étais juste morte pour elle ce jour-là. Nul doute, il y avait de la violence dans ses mots nana ni nana na, parce que même si au fond d'elle, elle le savait, c'était comme-ci elle s'était mise une voile devant les yeux. Après, il y a eu quelques moments où on en a reparlé mais je lui ai sorti des trucs du genre : « Non je mentais ce n’est pas grave. » Parce que je n’étais juste pas encore prête pour lui expliquer comment je me ressentais.

La deuxième partie de mon « Coming-Out », évidemment concerne mon père. ET j'ai été LA-MEN-TA-BLE ! Je lui ai avoué que j'étais lesbienne en texto. Alors que je n'étais même pas à l'île Maurice. Par Messenger ! Le malaise. Mais ça s'est passé beaucoup mieux que prévue. Il m'a sorti, mot pour mot : « Je le savais déjà et je t'aimerai toujours. »

Mais ça s'est passé beaucoup mieux que prévue. Il m'a sorti, mot pour mot : « Je le savais déjà et je t'aimerai toujours. »

Ça a été l'un des plus beaux jours de ma vie parce que j'avais une relation sérieuse avec ma copine, avec qui je suis toujours actuellement ! Ahah ça fait DEUX ans d'amour, et je voulais vraiment être sûre que je puisse compter sur un de mes deux parents. Mon père est un homme un or, sachant qu'il aime vraiment beaucoup ma mère, le fait de me défendre reste un acte que je n'oublierai jamais car il ne va jamais contre la volonté de ma mère !

J'ai aujourd'hui 20 ans, et ça ne s’est toujours pas arrangé avec ma mère, mais je pense que ça ira mieux avec le temps parce que j'ai le soutien de ma famille entière.

Petit conseil pour ceux qui veulent faire leur « Coming-Out », vaut mieux attendre d'être assez mature pour en parler car c'est inutile de blesser les gens qu'on aime parce qu'on ne peut exprimer ce qu'on ressent par rapport à notre sexualité. Puis, dédramatisons, y a des parents plus cool aussi ! Moi ma famille est de foi hindou ET catholique, ce qui fait que ma mère est doublement religieuse, doublement homophobe, bref. En tout cas, bon courage à tous ceux qui sont dans ma situation ! Cœur sur vous.

By Homosexwhale

Upcoming Events More

Others about us

  • Eric Whitaker (U.S. Department of State)

    I find the youngsters of Young Queer Alliance very creative and I welcome this shelter project in Mauritius. Congratulations for this beautiful project that I will surely narrate at Washington. 

  • Saarvesh Doorjean (Peer Outreach, YQA)

    I am so proud of us. I have learnt many things and got to know many people working with the Young Queer Alliance. A big thank you and the team at YQA.

  • Aldo Dell'Ariccia (European Union)

    I took the opportunity to comment the initiative of the Young Queer Alliance for launching a national campaign theme "Equality for All", and thank the members of the association for their determination and dynamism.

Services Map